Nombre total de pages vues

lundi 2 avril 2012

Des bouffons de la Toile …

Le développement d’internet a engendré, entre autres phénomènes, quelque chose qui, si l’on est capable de se distancer un minimum de ce relativement récent moyen d’information et de communication, ne peut que provoquer tantôt la stupéfaction, tantôt le rire, parfois l’inquiétude

Des individus auxquels on aurait prêté, du fait de leur foncière stupidité et/ou de leur extrémisme politique plus ou moins délirant, aucun intérêt dans la vie courante deviennent des "objets attractifs" ; cette attraction ayant pour débouché soit la séduction, soit la répulsion, soit une sorte de fascination pour le ridicule de ces personnages.

J’ai plusieurs fois écrit sur ce blog à propos de l’un de ces pitres mais d’autres personnages, des mêmes franges politiques, continuent à me fasciner tant leurs présences sur la Toile continuent, semble-t-il, à attirer bon nombre de crétins ou de « semi-crétins » (la seconde catégorie étant bien plus ridicule que la première à cause de sa prétention à enrober de vagues connaissances livresques un discours aussi stupide que celui des vrais crétins)

Du semi dément qui se fait appeler "Le Libre Penseur" au crypto-nazillon Thomas Ferrier (1) en passant par l’inévitable stakhanoviste de la Toile, Jean Robin (qui eut le premier les honneurs de ce blog) ou encore le blogueur obtus Igor Yanka les personnages plus ou moins apparentés à l’extrême-droite la plus crasse sur le plan intellectuel, ne manquent pas.

Mais parmi ces bouffons il en est un qui semble attirer particulièrement les « semi-crétins » (Sous cette appellation je désigne ceux dont le petit surplus d’intelligence par rapport aux vrais crétins, fait qu’ils croient appartenir à une sorte d’élite initiée).

Je veux parler ici des membres de la secte politique du guru Sot-Raël.

Afin de savoir si vous pouvez demander votre admission dans cette secte, je vous invite à écouter très attentivement les quatre parties (1), (2), (3), (4) de sa dernière vidéo en date.

De deux choses l’une. Soit vous êtes profondément atterré par la pauvreté intellectuelle (2) du discours de cet idéologue national-socialiste à forte tendance paranoïaque ; soit vous estimez qu’il est l’intelligent prophète d’une nouvelle ère politique qui renversera le "mondialisme satanique" et, dans ce cas, il est temps pour vous de rejoindre ce micro-Doriot d’opérette…

Dans l'autre cas, je vous invite à donner votre avis ici même sur ce pitre. Mais avant cela - si vous voulez que votre commentaire soit validé …- de prendre connaissance des quelques réponses qui ont déjà été données à certains internautes attirés par les fadaises d’Alain Soral

JEU : Cinq  « intellectuels » d’extrême-droite du temps présent ont été cités dans ce billet. Saurez-vous mettre un nom sur ces visages ?  Attention un « intellectuel » du passé est caché parmi eux.



L'avant-dernière photo (le barbu flasque) est celle de l’inénarrable  Jean Robin,  l’un des plus profonds crétins du Web. On peut s’en servir, sur le Web, comme « personnage-test ». 


Quiconque prend au sérieux ce demeuré peut être, à bon droit, suspecté d’imbécillité profonde.  Beaucoup de partisans de l’antisémite et négationniste Alain Soral sont dans ce cas mais aussi bon nombre de tous ces has been de droite ou d’extrême-droite dont la hantise est qu’on les oublie (Est-il besoin de citer les noms de ces guignols réactionnaires ?)  …  

Il faut souligner que Robin est une sacrée crapule puisqu’il  joue sur son hypothétique judéité ; "judéité" qui lui vaudrait, pense-t-il (calcule-t-il ?), l’éventuelle sympathie de la communauté juive.

En réalité si Jean Robin est apprécié par cette communauté – ce qui reste à prouver - , ce ne peut être que par la fraction la plus à droite et la plus à l’extrême-droite de celle-ci . Il n’existe aucun intellectuel un peu sérieux ou d’artiste de talent de cette communauté pouvant se sentir solidaire d’un individu dont le fond de commerce est d’attiser la haine islamophobe et, récemment, d’appeler à la délation.

Quant à ses pseudos livres, il suffit d'en avoir ouvert un pour s'apercevoir, à moins d'être particulièrement demeuré, qu'ils sont d'une telle nullité intellectuelle que même ses partisans les plus obtus finissent par s'en apercevoir.

Note du mardi 1er Mai 2012 :

Une fois n’est pas coutume, je réponds à un de ces commentaires que d’anonymes crétins internautiques déposent régulièrement sur ce blog.

Il s’agit, comme c’est le plus souvent le cas ici, d’un excité qui « s’offusque » (son ton est en réalité nettement plus virulent) que j’ose mettre sur le même plan celui qu’il appelle « l’agent sioniste Robin » et celui vers lequel  va, à l’évidence, son admiration (le petit guru national-socialiste).  

Il est pourtant  un individu qui semble penser qu’ils sont tous deux, et au même titre, des  personnes fréquentables puisqu’ils accueillent l'un comme l'autre sa prose de petit « juriste » nazillon en chambre.

En d’autres termes, et pour répondre à cet excité, quand bien même son papa idéologique serait d’un « niveau » intellectuel  supérieur à celui du calomniateur imbécile Jean Robin, qu’est-ce que cela prouve ?  Pour prendre une gamme « d’intelligence » nettement plus large, Heidegger était, si on le compare à un Eichmann, quelqu’un d’un niveau intellectuel infiniment supérieur. Il n’empêche qu’il a, tout comme le second, eu, un temps, des sympathies prononcées pour une idéologie de mort.

A tout prendre - comme je l’ai déjà écrit- je préfère tout de même l’abruti qui se prend  pour un journaliste au fumiste qui se prend pour un intellectuel. On peut encore espérer qu’un jour le premier prenne, avec honte, conscience de sa bêtise ; pour le second, enfermé qu’il est dans son rôle d’idéologue pour crétins incultes,  cela semble une hypothèse non recevable.  


Note du 01/12/12 :


Peut-être  certains ne savent pas à qui appartient le visage porcin aux petits yeux bleus qui suit celui du guru Sot-Raël. Il s’agit d’un petit fonctionnaire qui après avoir créé un parti européiste virtuel, écrit une brochure ventant les mérites du nazisme,  parasité un nombre incalculable de forums (dont celui du GRECE), semble avoir trouvé une place qui lui convient comme commentateur « érudit » des articulets du crétin Jean Robin (dernière photo ci-dessus).

Ses « idées  politiques »  se résument et se ramènent à une seule obsession : repoussons hors du sol européen les « envahisseurs » (à savoir tout qui n’est pas « rose-porcin » de peau  comme lui). Son film culte est une bande dessinée adaptée à l’écran « 300 ».

Note du 03/01/2013 :

Un nouveau venu dans ma galerie de bouffons d’ultra droite … (Le bouffon de profil ci-dessus)

Tant que le critique littéraire Juan Asensio semblait avoir les mêmes idées que lui, un certain "Ygor Yanka", petit blogueur bien ancré à la droite extrême, était «son ami». Mais depuis que l’auteur de La Chanson d'amour de Judas Iscariote s’est aperçu que certaines convictions idéologiques en impliquaient forcément d’autres, il n’est plus en odeur de sainteté chez notre attardé ; surtout depuis que le même a, avec raison, écarté de son blog  , la prose lourdingue de son ex-admirateur …

Le crétin Yanka a en effet vu son ex-idole à la tévé et ce dernier l’a déçu. Juan Asensio  ne considère pas, à l’instar de Le Pen et de l’imbécile Yanka, que l’extermination organisée par les nazis n’est qu’un détail de l’Histoire … Il a compris en quoi, il y a des propos qui, après Auschwitz, ne peuvent plus être acceptés.

Mais l’idiot Yanka, comme le premier militant d’extrême-droite venu trouve que Juan Asensio «déraille» à ce sujet, qu’il a un côté  «Hessel».L’abruti  fascisant Yanka fait de la maxime débile de Mussolini – il vaut mieux vivre un jour comme un lion (ici un loup ou un aigle – l’imagerie mentale du Yanka n’est pas très originale) que cent jours comme un mouton -  une philosophie de vie personnelle.

Celle-ci lui permet d'écarter tous ces untermenschen incapables d'être des lions, des loups,des aigles ou des grands guerriers blonds conquérant le monde ... Lui, l’écrivaillon de blog, aurait, contrairement à Juan Asensio, dit son sentiment s’il avait été invité :  Auschwitz ? Connais pas …Pourquoi donc nous embêter avec ces "vieilles histoires" ...

Mais qui est donc cet anonyme crétin internautique ?Allons lire sa prose
"Je suis, on le sait, un vilain réac, un facho à peine déguisé en habile causeur. D'ailleurs, avez-vous remarqué que rares sont les fachos qui bredouillent ? Un type qui ne massacre pas sa langue est forcément un peu fasciste sur les bords. Hitler avait la parole abondante et un tantinet agressive (ça dépend des points de vue, et certains jours d'humeur sombre je me dis qu'une envolée du Führer est beaucoup plus supportable, moins énervante, que les spasmodiques élucubrations d'un Ruquier)".
Ecrire que seuls les fascistes ne massacreraient pas la langue (discrète mais grossière allusion à une phrase malencontreuse de Roland Barthes ?) démontre le petit pédant outrecuidant et phraseur

Quant à ses "préférences" envers la  langue d'Hitler  plutôt que celle de Ruquier, faudrait-il un Viktor Klemperer pour les commenter ?  

Ce Monsieur Yanka veut-il nous signifier, avec son absurde déclaration qu'il préférera toujours un criminel avéré qui "parle bien" qu'un bouffon médiatique qui, jusqu'à preuve du contraire, n'a pas le sang de tout un peuple sur les mains ?

En somme ce brave Monsieur Yanka "raisonne" tout comme ces "braves" collaborateurs qui préféraient tout de même l'ordre noir et les jolis uniformes de ses représentants à la "chienlit" de ces immigrés juifs allemands et autrichiens qui avaient "envahi" son beau pays.

On hésite Yanka est-il un con anonyme ou un salaud  potentiel ?

PS : Evidemment, comme tous ces petits blogueurs (idiots utiles et perroquets des discours d’extrême-droite) Yanka le benêt est un petit kapo censeur  …





Note du 06 04 2013 : 


Je ne m’intéresse pas beaucoup aux polémiques qui agitent le PAF. Je ne m’étais donc encore jamais intéressé à ce qui semble être quelqu’un digne d’entrer dans ma galerie de bouffon d’extrême-droite. Je veux parler du maintenant «inévitable»  Laurent Obertone, journaliste et essayiste médiocre.  


Pour l’analyse détaillée de ce qui, chez ce bouffon ; mérite d’être analyser, je renvoie mes lecteurs vers ce blog 


A propos de ce blog, il faut aussi lire, entre autres textes, celui que l’auteur, Juan Asensio, a consacré à Jean Amery.  Pas seulement pour son intérêt intrinsèque mais aussi, de façon anecdotique, pour ce qu’il écrit du pitre Yanka dont j’ai parlé ci-dessus ...

===
Un nouveau venu dans ma galerie de bouffon  : Laurent Ozon, théoricien nazifiant viré du FN et proche du "GRECE identitaire". Entre autres «exploits» médiatiques, ce «sympathique» fasciste appelle à l’agression systématique envers les journalistes. Il faut, pour bien comprendre l'orientation idéologique sans équivoque de ce vert-brun, prendre connaissance de ses propos crypto-nazis  ainsi qu'une toute récente récidive de propos ouvertement racialistes.  


Le "Professeur d’anthropologie nazie", Laurent  Ozon  nous parle d’éducation ICI . La prochaine fois il parlera du rôle des femmes dans la société de ses rêves